10 juin 2007

Petite pensée philosophique...

   Arriverons nous un jour à comprendre et surtout à mettre en pratique cette citation : "Ne demandes pas que les choses arrivent comme tu le désires, mais désire qu'elles arrivent comme elles arrivent, et tu couleras des jours heureux"   ?  

   
Arriverons nous, à perdre espoir autant que ça ? Je ne sais pas vraiment comment comprendre cette citation mais elle me pousse à perdre espoir dans ce que je veux et à en gagner dans ce qui arrive...
     Trouvez-vous ça normal ? Enfin la définition du normal est très abstraite... Mais en d'autres mots trouvez-vous ça concevable ?
        J'ai un exemple à vous exposer : prenons-un jeune homme. Il est fou amoureux d'une jeune femme. La jeune femme l'est aussi. Alors le jeune homme a l'espoir d'être un jour dans ces bras que ça soit aujourd'hui ou demain ou même dans 50 voir 60 ans... Il possède l'espoir car il ressent l'amour. Cette jeune femme lui dis : " non, je ne peux pas... ". Alors le jeune homme perds l'envie de vivre pendant un moment et quand il réalise vraiment qu'il attendra jusqu'a sa mort qu'elle change d'avis. Alors à ce moment, il se dit : l'espoir fait vivre.
     J'ai une dernière chose à dire sur cette citation. Je pense qu'elle est impossible à réaliser et si quelqu'un a réussi qu'il m'en parle parce que j'aimerai bien savoir si il a réussi totalement ou non...

chat_yeux_bleus


      

Posté par Fuerteventura à 13:43 - Commentaires [4] - Permalien [#]


Commentaires sur Petite pensée philosophique...

  • Il me semble que cette citation date de l'antiquité. Et malgré leur savoir et leur conception saine du bonheur, les grecs ne vivent pas comme nous. Cette citation est très jolie et très raisonable, mais je pense pour ma part que le bonheur passe par sa quête, par ses remous et par l'aspiration à combler nos vouloirs. En d'autre terme, je ne veux pas me laisser guider par ce qui arrive dans ma vie. Je veux voir mes choix guider mon chemin même si cela doit aboutir à des souffrances.
    Je t'aime fort.

    Posté par Zag, 10 juin 2007 à 13:51 | | Répondre
  • Et bien je vais te dire que je suis d'accord avec toi... Mais alors pourquoi les professeurs nous bassinent à nous ouvrir à des citations aussi anciennes ? Ne serai-ce pas pour nous insiter à les suivre malgré le temps qui a passé entre l'instant de l'énonciation et l'instant d'utilisation ?
    Pourquoi certaines citations ou plutôt certains proverbes sont toujours d'actualité ? Ne serait-ce pas leur but au fond ? Ces phrases, ces pensées sont là pour être universelles, non ?
    Pourquoi certaines personnes comme nous (Zag et moi... et d'autre aussi) ne voient pas cette universalité ? Enorme mystère dans la vie des gens.
    Je t'aime fort aussi Zag

    Posté par Björn, 10 juin 2007 à 14:04 | | Répondre
  • Ben je pense que c'est pour plusieurs raisons:
    -Les prof ont un programme de philosophie, aussi dans un cours sur le bonheur ou le désir il est plus enrichissant d'étudier plusieurs thèses differentes
    -En outre, notre civilisation a une grosse part d'heritage de l'antiquité: malgré nos manière de vivre différentes, on a gardé beaucoup de chose de leur part
    -Même si je ne désire pas suivre cette citation, c'est une approche du bonheur très honorable.
    -L'universalisation d'une phrase comme celle-ci (mais d'autre aussi) n'a pas lieu d'être, car il n'y a pas de methode du bonheur.
    Voili voilou, ce que j'en pense ^^

    Posté par Zag, 10 juin 2007 à 14:13 | | Répondre
  • Parce nos désirs sont souvent le reflet de l'impossible, de ce que nous souhaitons plus qu'autre chose. Et nos désirs sont alors plus qu'idéalisés. Alors ce que nous attendons n'est souvent pas comme nous l'avons desiré. Cependant ne devons nous pas nous contenter de ce que la vie nous amène et tel qu'elle nous l'amène?! Dans ce cas nous serions alors plus heureux, puisque nous desirons ce qui va vraiment arrivé, sans idéaliser quoique ce soit.
    En amour, et dans ton exemple, c'est un peu different. Car non pas qu'elle ne veut pas, mais elle ne "peut" pas! Restes à savoir pourquoi...
    Suffit de savoir ce que ce jeune homme veut vraiment, ce qu'il desire. Il sera plus heureux quand il se contentera de ce qu'il a (en quelque sorte!).


    Allez, au lieu de philosopher sur un blog: bon courage pour la philo demain
    Bisous.

    Posté par Weng, 10 juin 2007 à 14:13 | | Répondre
Nouveau commentaire